Michael Rooney

Patrick Kavanagh disait dans Tarry Flynn que « In country places a single word is inflected to mean a hundred things, so that only a recording of the sounds gives an idea of the speech of these people. » Je pense que Michael Rooney, à travers sa musique, s’est attelé à la difficile tâche de traduire la pensée des gens qui vivent sur « les petites collines ». Voici donc un extrait.

« Michael est né  en Ulster dans le comté de Monaghan  à la frontière avec l’Irlande du Nord mais il vit aujourd’hui à Sligo, la ville des poètes. Il est l’un des acteurs culturels de cette région, reconnu comme harpeur créatif et virtuose. […] À Dinan, on aime que dialoguent tradition et création. C’est ainsi qu’il a composé une dizaine de suites inspirées par l’Histoire de l’Irlande. Il a enregistré deux albums, publié quatre recueils de partitions dont « The Macalla Suite » qui condense 150 ans de l’Histoire irlandaise à travers de belles et émouvantes mélodies. » (CRIHC)

La harpe utilisée par Michael Rooney lors de son concert à Dinan, est une création de John Delorme Lutherie.

Articles récents

Catégories