Hypostases

Il n’y a que l’information. L’information qui se propage à travers la vie, à travers ses véhicules : les organismes. Un code chimique né des étoiles. Son utilité ? Nul ne le sait. Naitre du néant, exploser en supernovas, se modeler en atomes, molécules, organismes unicellulaires, pluricellulaires, organismes complexes, mammifères, êtres doués de la raison qui comprennent une infime partie de leur nature, êtres évolués qui aspirent à coloniser l’espace et le temps. Mais pourquoi ? Pourquoi le code a besoin d’exister ? Pourquoi le code a besoin d’évoluer ? Evoluer en quoi et pour atteindre quel but ? Savoir reconstruire ce même univers qui lui a donné les prémisses de la vie ?

Il n’y a jamais eu de début. Il n’y aura jamais de fin. Tout se meut entre les frontières du néant et de l’existence. Tout n’est rien et tout n’aboutit jamais à l’unité. Tout n’est qu’infini de possibilités, délimité par l’absence et la conscience d’être. L’intervalle unité. Le zéro, jumeau de l’infini. Le un, l’aboutissement jamais atteint.

Hypostases

 

Articles récents

Catégories