Artistes Galerie – Nevers

Merci Pierre Duriot pour cet article.

« Elle eut un premier souvenir artistique neversois dans le fond des années 90, alors que jeunes et en bande, nous organisions, entre deux fiestas, le mythique marathon artistique de la place Mossé, c’était le bon temps. La petite Mihaela s’y était employée, à cette conception iconoclaste d’une performance de vingt-quatre heures, aux pinceaux et en extérieur. Elle était venue grâce au dynamisme de l’association du jumelage Nevers-Curtea-de-Argès, ville roumaine, dont elle est originaire. Elle est devenue grande, sa peinture aussi. Elle y traduit un genre d’ode à l’enfance, à la magie, revisite les légendes de sa région, exprime l’animisme des croyances ancestrales, les fées et les rêves de gosses devenus folklore. Dans un patchwork travaillé, parfois à l’extrême, de rouge et de blanc surligné de noir, la finesse du trait transcende la richesse culturelle et l’artiste, depuis installée en France. Elle y cherche autant ses racines que la transmission à son nouveau public d’une partie de sa culture, transmutée par l’adoption et la nouvelle langue. Elle va plus loin dans son cursus en présentant, sur un front plus mystique, une évocation magnifiée, traditionnelle elle-aussi, de l’existence humaine. L’arbre ou la plante, avec ses racines ou ses branches, figure l’humain, sa culture et sa descendance. L’artiste y projette tout son savoir-faire minutieux, son toucher de pinceaux délicat et sa perception des lumières, transformées autour de microcosmes végétaux presque surréalistes. Samedi pour le vernissage, c’était bondé. N’y allons pas par quatre chemins, n’ayons pas non plus peur du compliment, il en faut, pour Pierre Daudet, le galeriste. Il nous offre de ces moments de vernissage, un brin chics, mais surtout conviviaux, de ces petits événements où se retrouvent gens de culture et amateurs d’art, sans façon aucune, mais qui donnent à cette ville des instants artistiques de qualité professionnelle comme il y en a trop peu dans le domaine de la peinture. C’est beau, d’une grande élégance et à voir en février. » Pierre Duriot

Nevers - Artistes Galerie

 

Articles récents

Catégories