33èmes Rencontres Internationales d’Harpes Celtiques

Chaque mot d’un livre est un doigt mystérieux, qui effleure une fibre de notre cerveau comme la corde d’une harpe éveille ainsi une note dans notre âme sonore. En vain, la main de l’artiste sera inspirée et savante. Le son qu’elle rendra dépend de la qualité de nos cordes intimes.
Jardin d’Épicure – Anatole France

33èmes Rencontres Internationales d'Harpes Celtiques

Articles récents

Catégories